Médicaments Pour la Perte de Cheveux

Foire au

Questions

Pourquoi je perds mes cheveux ?

Les causes d’alopécie et leurs fréquences varient selon les sexes :

Chez l’homme:

  • Prédisposition génétique (alopécie androgénétique), où les follicules du haut de la tête deviennent sensibles à la DHT, une hormone dérivée de la testostérone.
  • Choc physiologique (maladies) ou psychologique (stress, anxiété, dépression)

Chez la femme:

  • Prédisposition génétique et stresseurs physiologiques/psychologiques, comme chez les hommes
  • Changements hormonaux retrouvés, par exemple, en post-partum ou en péri et post ménopause (les femmes avec une alopécie androgénique sont particulièrement vulnérables pendant ces périodes de la vie).
  • Malnutrition et régime restrictifs qui engendrent des carences en micronutriment comme le fer, la vitamine D ou la biotine.
  • Hypo ou hyperthyroïdie
  • Détérioration des follicules pileux à la suite de traction prolongée ou à cause d’agents chimiques (relaxants, permanentes, etc.)

Autant chez l’homme que chez la femme, on retrouve parfois, parmi les causes d’alopécie, quelques maladies rares d’origine inflammatoire/auto-immune (ex., l’alopécie areata et les alopécies cicatricielles). Lorsque l’évaluation clinique suggère ce type d’alopécie, une référence en dermatologie pourrait être nécessaire afin de préciser le diagnostic et optimiser la prise en charge.

Y a-t-il des traitements médicaux pour stabiliser la calvitie androgénétique?

Les options thérapeutiques médicales de première ligne, basées sur l’évidence scientifique, que nous recommandons sont:

  1. Le plasma riche en plaquettes (PRP) : le traitement vedette de notre clinique.

    • Les plaquettes jouent un rôle important dans la régénération des tissus. Elles servent principalement à arrêter le saignement lorsque le corps subit une blessure. Une fois le caillot en place et le saignement cessé, les plaquettes relâchent de nombreux facteurs de croissance qui vont stimuler la réparation et la régénération des tissus lésés. Le PRP tire profit de cette voie de communication afin de protéger et, dans certains cas, régénérer les follicules qui sont très réceptifs à ces facteurs de croissance.
    • Ce traitement implique la prise de quelques millilitres de sang, duquel sera extrait par centrifugation le plasma qui contient les plaquettes en plus grande concentration. Ce plasma enrichi de plaquettes est réinjecté par micropuncture dans le cuir chevelu atteint et les plaquettes relâcheront immédiatement leurs facteurs de croissance. Ces facteurs de croissance plaquettaires réveillent et normalisent le cycle folliculaire, protègent les cheveux de la DHT et en améliorent la qualité.
    • Notre protocole de traitement PRP comprend aussi une séance de laser bio stimulation et une infusion de vitamine au niveau du cuir chevelu. Il prévoit un cycle initial de 4 traitements, en raison de 1 par mois pendant 4 mois consécutifs, et une phase de maintien avec 1 traitement tous les 4 à 6 mois. On recommande d’éviter les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pendant 2 semaines avant chaque traitement (ex., l’Aspirine, l’ibuprofène, le naproxène). Le protocole de PRP peut être adapté de plusieurs façons en fonction des besoins des patients et peut être combiné aux neuromodulateurs (ex., Botox) pour la sudation excessive du cuir chevelu ou au dutastéride en mésothérapie (micro-injections) selon l’évaluation médicale, le but étant toujours la stabilisation et le maintien des cheveux existants.
  2. Les agents anti-DHT. Le finastéride ou le dutastéride bloquent l’enzyme qui convertit la testostérone en DHT. La prise quotidienne de ces médicaments réduit les concentrations tissulaires de DHT protégeant ainsi les follicules sensibles. Les effets secondaires sont rares et principalement de nature sexuelle, le plus courant étant la réduction de la libido dans seulement 3-5% des cas. Le finastéride est une option thérapeutique chez la femme seulement à la ménopause à cause du risque de malformation fœtale lorsque le médicament est pris pendant la grossesse. D’autres stratégies de protection hormonale pour la femme avec alopécie androgénétique incluent le spironolactone (un diurétique avec action anti-androgénique) et les hormones bio identiques.
  3. Le minoxidil 5% (Rogaine). Le minoxidil est un vieil antihypertenseur qui exerce aussi une action sur l’activation de la microcirculation du cuir chevelu et du cycle folliculaire. Le traitement topique sous forme de mousse est disponible sans prescription, et s’applique deux fois par jour chez l’homme et une fois par jour chez la femme. Pour les patients qui ne tolèrent pas la formulation topique ou qui n’y répondent pas, une faible dose du médicament par voie orale peut alors être prescrite.
  4. Les lasers de biostimulation. Ces lasers émettent des ondes dans le spectre de la lumière infrarouge qui activent la microcirculation et la régénération des tissus. Les protocoles varient selon les fabricants, mais impliquent généralement 2 à 3 séances de 30 minutes par semaine.

Les études ont démontré que la combinaison de plusieurs modalités de traitement offre des résultats nettement supérieurs. Toutes les o

Une fois mon alopécie stabilisée, comment densifier les cheveux que j’ai perdus?

La stabilisation médicale de l’alopécie permet parfois de densifier les zones affectées récemment par la calvitie, mais les cheveux perdus depuis nombreuses années le sont malheureusement pour toujours. Pour les bons candidats, les zones dégarnies ou clairsemées du cuir chevelu peuvent être comblées et densifiées grâce à la transplantation d’unités folliculaires (la greffe capillaire). La procédure est effectuée sous anesthésie locale avec sédation légère. Une à deux séances peuvent être requises selon le nombre d’unités folliculaires nécessaires. La convalescence est rapide et les résultats, qui seront permanents, sont visibles après environ 6 à 12 mois.

Y a-t-il autre chose que je peux faire afin d’optimiser mes résultats?

Votre plan de traitement pourrait aussi inclure des changements de style de vie afin de favoriser une alimentation équilibrée, une meilleure gestion du stress/anxiété, de l’exercice, un supplément multivitaminé (Centrum, Materna). Pour la majorité des cas, l’alopécie est une condition chronique et progressive. La thérapie médicale permet de stabiliser la perte de cheveux dans la majorité des cas et de ralentir significativement sa progression. Un bon suivi et un partenariat avec votre médecin et vos techniciennes en restauration capillaire seront donc essentiels au maintien de votre chevelure à long terme.

Réservez une

Consultation

Book Consultation
Find Us
1832 Sherbrooke W. St. 2nd floor
Montreal, QC H3H 1E4