La greffe des sourcils
ou de barbe

Dans les cas où il est nécessaire de redonner volume et définition à sourcils ou à barbes dégarnis, le recours à la transplantation d’unités folliculaires en provenance du cuir chevelu peut être envisagé.

Il s’agit essentiellement de cueillir des greffons dans la zone postérieure de la tête, ce qui laisse une courte cicatrice complètement camouflée par les cheveux, pour ensuite transplanter ces petits greffons dans les sourcils ou la barbe.

Cette délicate procédure s’effectue sous anesthésie locale et dure habituellement entre 3 et 5 heures, selon le nombre de greffons à transplanter.

La période postopératoire s’accompagne d’enflure locale, de démangeaisons et d’ecchymoses, mais ces effets secondaires disparaissent en quelques jours, pendant lesquels il est important de s’abstenir de tout effort physique important (gym et sports de toute nature).

La repousse peut prendre quelques mois, mais les résultats plus définitifs seront au rendez-vous environ un an après la greffe.

Il est important de souligner que les cheveux transplantés vont continuer à se comporter comme des cheveux, donc à pousser à un rythme parfois différent des poils qui les entourent dans la barbe ou les sourcils. Les cheveux peuvent aussi avoir une forme différente et être plus fins ou plus frisés que les cils. Il faudra donc porter une attention particulière à l’entretien des zones de greffe, par un rasage plus fréquent, par exemple.