La greffe capillaire d'unités folliculaires classique

La transplantation capillaire d’unités folliculaires est la plus connue des chirurgies de remplacement capillaire. Sous anesthésie locale, un lambeau de cuir chevelu de la région occipitale (zone donneuse) est délicatement prélevé et découpé en petits greffons (unités folliculaires) qui sont ensuite insérés dans de minuscules fentes faites dans la région dégarnie (zone receveuse).

Une unité folliculaire représente une entité anatomique bien définie qui peut comprendre de 1 à 5 cheveux. Lors d’une greffe, on s’emploie à toujours respecter ces entités anatomiques lors de la coupe des greffons.

Le raffinement apporté par l’utilisation de ces unités folliculaires donne à la greffe capillaire des résultats très satisfaisants parce que plus naturels par rapport aux anciennes techniques qui étaient comparées à des cheveux de poupée ou des champs d’oignons.

La rencontre initiale permet au médecin de :

  • compléter l’histoire médicale du patient, avec ses antécédents personnels et familiaux
  • vérifier la possibilité d’allergies médicamenteuses
  • faire l’examen attentif du cuir chevelu
  • évaluer les motivations du patient
  • discuter avec le patient des avantages et des inconvénients de la greffe capillaire en insistant sur ses limites pour en dresser un tableau réaliste
  • expliquer en détail la procédure chirurgicale
  • répondre à toutes les questions du patient
  • offrir au patient d’autres solutions si la greffe capillaire n’est pas indiquée