Foire aux Questions

Qui peut bénéficier de la chirurgie de transplantation capillaire?

Toute personne sujette à une perte de cheveux permanente est candidate à ce type d’intervention, en particulier:

  • Les hommes avec une alopécie de type androgénétique
  • Les femmes avec une alopécie de type féminin
  • Les hommes et les femmes qui veulent restaurer ou modifier la ligne antérieure des cheveux
  • Les personnes ayant des cicatrices après un traumatisme, une pathologie dermatologique ou une intervention comme un ‘’lifting’’ du visage
  • Les hommes et les femmes qui veulent des cheveux là où ils en ont peu ou pas.

Comment savoir si je suis un bon candidat?

Les critères importants à évaluer lors de la consultation pré opératoire sont l’état général de santé du patient, la texture des cheveux, fins ou épais, le contraste optique entre les cheveux et le cuir chevelu, la densité (nombre de follicules par cm2) la surface et l’intégrité de la zone donneuse, la surface à couvrir dans la zone receveuse, le but et les attentes du patient. Cette évaluation et la discussion des options possibles doivent être faites par un médecin.

Le traitement est-il douloureux ?

Quelques minutes d’inconfort sont ressenties au moment de l’anesthésie de la zone donneuse et de la zone frontale, mais le tout est très supportable.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Oui, quelques petits inconvénients temporaires, comme :

  • l’enflure occasionnelle du front (et parfois des paupières) qui peut durer environ une semaine
  • la formation, par coagulation sanguine autour du greffon, de petites croûtes, qui vont se dessécher progressivement et tomber après environ 15 jours
  • la diminution de la sensibilité au toucher de certaines parties du cuir chevelu, qui reviendra à la normale au bout de quelques mois
  • la formation de petits kystes sous-cutanés dans la zone greffée (poils incarnés), qui vont se vider spontanément au bout de quelques semaines

Y a-t-il des complications sérieuses à craindre ?

Non, si la greffe est exécutée selon les règles de l’art et par des mains expertes.

Les cheveux repoussent-ils ?

Oui, mais il faut être patient puisque les follicules implantés seront d’abord en période de repos et ne vont commencer à fabriquer des nouveaux cheveux que trois ou quatre mois après la greffe. De plus, les follicules ne se réveillent pas tous en même temps. La repousse est donc étalée sur plusieurs mois. Les résultats sont très progressifs, et l’aspect final est visible 9 à 12 mois après l’opération.

La cicatrice à la région occipitale est-elle visible ?

Il s’agit d’une cicatrice très fine, qui a l’aspect d’une ligne blanche sur le cuir chevelu. Cette cicatrice est permanente, mais les cheveux qui retombent dessus, même s’ils sont gardés assez courts, peuvent très bien la camoufler.

Qu’est-ce que la méthode d’excision folliculaire (en anglais, FUE Follicular Unit Excision) ?

Il s’agit d’une autre technique qui consiste à prélever les unités folliculaires une par une à l’arrière de la tête et à les insérer dans les fentes à la région receveuse, comme dans la technique classique. Cette approche élimine la longue cicatrice de la méthode classique, pour la remplacer par une multitude de petites cicatrices punctiformes qui passent presque inaperçues. La FUE est habituellement pratiquée manuellement ou avec l’aide de poinçons électriques qui nécessitent toutefois la participation directe du médecin. Les inconvénients majeurs de cette technique plus complexe sont la durée prolongée de la chirurgie, et la fatigue et le manque de concentration, qui peuvent affecter le personnel soignant, ce qui peut se répercuter sur la qualité du travail. Par ailleurs, les résultats sont imprévisibles et tributaires de l’expérience du médecin traitant. L’aboutissement technologique ultime de l’approche FUE est le robot ARTAS qui élimine le facteur humain d’erreur causé par la fatigue et le manque de concentration de la méthode manuelle.

Des soins spéciaux après la greffe sont-ils à prévoir ?

À part quelques consignes dans les jours qui suivent la chirurgie, il n’y a aucun soin particulier à apporter à l’entretien habituel des cheveux.

Est-ce que les teintures, les permanentes, les casquettes, le lavage fréquent des cheveux aggravent la calvitie ?

Ces habitudes nuisent à la santé des cheveux qui deviennent plus cassants et plus ternes, mais ne les font pas tomber, puisque la calvitie est une manifestation héréditaire et génétique.

Comment se déroule une greffe de cheveux?

La greffe de cheveux est considérée comme une opération mineure. Elle peut durer de 4 à 8 heures et se fait habituellement sous anesthésie locale, avec souvent une sédation orale ou intra veineuse. Les patients sont conscients, mais détendus du fait de la prémédication. Il y a peu de désagrément pendant l’intervention. La zone donneuse où l’on a pris les greffons est suturée ou fermée avec des agrafes. Les sutures ou agrafes sont retirées après 7 à 14 jours. Des fils résorbables (qui n’ont pas besoin d’être enlevés) peuvent parfois être utilisés. Les incisions dans la zone à greffer sont faites superficiellement à l’aide de très petites lames de bistouri ou d’aiguilles spéciales. Le chirurgien vous expliquera les avantages et inconvénients des différentes méthodes de prélèvement et de placement des greffons. À la fin de l’intervention, il se peut qu’on vous installe autour de la tête un petit bandeau de compression que vous enlèverez vous-même le lendemain. Le chirurgien ou son assistante vous expliqueront les consignes, écrites ou orales, pour les jours qui suivent.

Combien de temps dure la procédure Artas ?

L’intervention ARTAS prend habituellement de quatre à huit heures, selon le plan de traitement, établi par le médecin consulté, pour atteindre les objectifs de restauration capillaire propre au patient. La période de rétablissement après la procédure ARTAS est plus courte que celle nécessaire à la suite d’une greffe classique et le patient peut généralement reprendre ses activités quotidiennes après un jour ou deux. Nous planifions une visite de suivi quelques jours après l’intervention afin d’examiner le cuir chevelu et de montrer au patient comment prendre soin des follicules pileux nouvellement implantés. Il faut environ trois jours pour que les cheveux greffés soient bien solidement implantés. Une fois guéris, les greffons implantés vont former des petites croûtes qui seront présentes pendant 10-14 jours, après quoi l’apparence du cuir chevelu revient à la «normale». La procédure ARTAS est une intervention ambulatoire externe (chirurgie d’un jour), pratiquée directement dans les espaces de la clinique, qui ne nécessite qu’une anesthésie locale. Une fois que le cuir chevelu est anesthésié, le patient ne ressent plus aucune douleur. Après l’intervention, certains patients peuvent ressentir un léger inconfort et présenter une légère enflure. En général, ces symptômes disparaissent après quelques jours. Puisque la procédure ARTAS prélève des unités folliculaires individuelles parmi les cheveux existants de la zone donneuse, les cicatrices sont minuscules. Les patients sont en mesure de choisir en toute confiance la coupe et la longueur de cheveux qu’ils souhaitent adopter. Pour cette chirurgie il est nécessaire de raser (à environ 1mm) les cheveux du patient dans la zone donneuse pour permettre au système ARTAS de visualiser, suivre et prélever avec précision chaque unité folliculaire qui sera ensuite greffée. Selon le nombre prévu d’unités folliculaires, le médecin est également en mesure de prélever des cheveux à partir d’une plus ou moins grande surface du cuir chevelu. Pour les procédures plus petites, les patients peuvent choisir de ne raser que la zone nécessaire pour le prélèvement du nombre souhaité d’unités folliculaires.

Que se passe-t-il après une transplantation de cheveux?

La greffe de cheveux est une intervention relativement mineure, sans risques importants. Il y a peu ou pas d’inconfort dans la zone receveuse. Les patients ressentent souvent une tension dans la zone de la suture pendant quelques jours et peuvent prendre des antalgiques faibles si nécessaire. Ils peuvent avoir à appliquer des compresses humides ou faire des pulvérisations et dormir en position demi-assise pendant 2-3 jours, pour minimiser le gonflement du front. De petites croûtelles peuvent se former sur les greffons, mais elles peuvent être camouflées par les autres cheveux ou des solutions topiques de type Dermatch, Couvré ou Toppik. Ces croûtelles s’éliminent après 7-14 jours. Les cheveux transplantés peuvent tomber, mais les racines restent et vont se reposer pendant 10-14 semaines avant que les nouveaux cheveux ne repoussent. L’insensibilité, qui peut se produire dans la zone donneuse ou receveuse après l’intervention, disparaît habituellement en 2 à 8 mois.

Les complications sérieuses sont rares. Une petite inflammation peut se produire autour d’un cheveu greffé, de type pustuleux, qui se résorbe le plus souvent avec l’application de compresses chaudes. La cicatrice de la zone donneuse est habituellement discrète et cachée par les cheveux. Les sites de la zone receveuse cicatrisent discrètement. Une minorité de patients a un œdème du front vers le 3° jour post opératoire, œdème qui se résorbe en 3-4 jours. L’infection en zone donneuse ou receveuse est exceptionnelle. Beaucoup de patients ont une petite zone d’insensibilité au-dessus de la zone donneuse temporairement pendant quelques mois.

Quand commencer le traitement?

En présence d’une chute de cheveux significative, la plupart des médecins recommandent, en premier lieu, le traitement médical. Même si le patient décide d’avoir recours à la chirurgie, le traitement médical et le PRP sont utiles pour ralentir ou contrôler la chute prévisible des cheveux restants. La chirurgie peut être envisagée à tout âge, après le cap d’une vingtaine d’années, mais la décision se fait au cas par cas selon plusieurs critères. La plupart des patients ont recours à la chirurgie avant d’être complètement chauves, ce qui facilite le camouflage de la zone greffée par les cheveux restants. Cependant, il faut garder à l’esprit le caractère progressif de la chute de cheveux et éviter de greffer un patient trop jeune. La transplantation est utile pour restaurer la zone frontale et centrale, et le traitement médical pour préserver la zone immédiatement postérieure. Un plan de traitement personnalisé est toujours discuté avec le médecin.

Comment savoir si je suis un bon candidat?

Les critères importants à évaluer lors de la consultation pré opératoire sont l’état général de santé du patient, la texture des cheveux, fins ou épais, le contraste optique entre les cheveux et le cuir chevelu, la densité (nombre de follicules par cm2) la surface et l’intégrité de la zone donneuse, la surface à couvrir dans la zone receveuse, le but et les attentes du patient.